Non il ne s'agit pas de l'île de Pâques !

L'île dont je vais vous parler représente le 1er mai à elle toute seule !

Parce qu'elle est belle pour tous ces petits moments de bonheur qu'elle a su nous donner simplement.

Mais aussi parce qu'elle sent bon la douceur de vivre, le farniente, le plaisir...

 

Je vous invite à en faire le tour.

Mais avant cela il vous faudra prendre le bateau bien entendu.

 

Comptez environ 17 € / personne (gratuit pour les enfants de moins de 4 ans) l'aller-retour (+ 1€ pour la réservation si vous le souhaitez et je vous le recommande en période de forte affluence) si vous êtes du coin et grosso modo la même dépense pour passer un vélo.

 

Oubliez la voiture sauf si vous venez pour y séjourner plus d'une semaine.

Les tarifs préférentiels réservés exclusivement aux insulaires sont déjà élevés, donc...

 

Je vous conseille aussi d'arriver un peu avant l'heure pour embarquez si vous souhaitez pouvoir profiter de la vue sur le pont pendant les trois quart d'heure de traversée; les places sont rapidement prises.

quelque part sur une île9

Ensuite, arrivé à bon port,  il faudra vous habituer à la signalétique très minimaliste... au sol ou sur des pierres et à l'absence de signalétique aussi ! En même temps tout est à côté... ou presque !

 

quelque-part-sur-une-ile3.jpg

quelque-part-sur-une-ile11.jpg

 

Ca manque de bistrots quand même, surtout quand on s'éloigne du port en pédalant du côté de Quéhello ou encore de Quelhuit, et ce, même si les images à suivre tendent à démentir ce que j'avance ici.

Oui, tous ces bistrots sont fermés ou ne font plus office de bistrot.

Ils sont le témoignage d'un patrimoine vernaculaire inhérent à l'activité de cette île pendant des dizaines d'année : la pêche au thon et les nombreux hommes qui la pratiquaient et se retrouvaient au café (grek en breton !) !

La girouette de l'église du bourg principal est d'ailleurs à l'effigie de ce poisson !

quelque-part-sur-une-ile10.jpg

 

Il y a beaucoup de choses simples sur cette île et ce sont souvent les meilleures...

Il y a parmi elles les promenades à vélo (comptez 11 € la journée de location pour un vélo), les chemins pédestres qui peuvent parfois aussi convenir aux cyclistes et nous apporter de bien belles découvertes comme cette allée toute recouverte de pâquerettes sur des centaines de mètres.

Il y a aussi les petites criques pour les pique-nique au bord de l'eau; et si plus d'affinités, pour les pieds dans l'eau !quelque-part-sur-une-ile2.jpg

 

Il y a une véritable douceur de vivre sur cette île.

J'imagine que cette impression est accentuée avec le beau temps.

De belles balades, de beaux points de vue, du petit patrimoine échoué ici et là au détour d'un sentier, une plage de sable blanc immense et convexe (fait unique en Europe !), du calme, c'est dépaysant et on en revient avec l'impression d'être parti au bout du monde (ou presque) pendant une éternité. On en revient détendu et apaisé.

 

quelque-part-sur-une-ile13.jpg

 

Derrières ces portes, il y a de jolies petites maisons aux volets souvent fermés certainement parce qu'elles doivent être des résidences secondaires.

quelque-part-sur-une-ile5.jpg

 

Et puis parfois certaines n'ont pas de volets.

Ces petites maisons en pierre qui nous rappellent qu'ici l'horizon c'est la mer partout autour.quelque-part-sur-une-ile6.jpg

 

Parmi les choses simples, il y a la végétation où même les mauvaises herbes sont belles !

quelque-part-sur-une-ile14.jpg

 

Il y a aussi des éléments figuratifs du bonheur pour les uns... quelque-part-sur-une-ile7.jpg

 

... et des voeux formulés à la chapelle Saint-Léonard de Quelhuit pour une autre ;)

Remarquez le avant / après au niveau des cierges posés au pied de Saint-Sauveur !

Qu'il m'entende ou je reviens lui faire son tronc !!! lol

quelque-part-sur-une-ile12.jpg

 

Maintenant à vous de deviner quelle est cette île si tenté que vous ne le sachiez pas déjà ? ;) 

Retour à l'accueil